La montagne en pente douce... à partager Quitter le blog

Confiance VS Vertige, en escalade comme en entreprise

Jeudi, 30 novembre, 2017 écrit par Christophe

Longtemps, j’ai été étonné de rencontrer de nombreux adultes voulant faire de l’escalade tout en déclarant souffrir du vertige.

Cette pathologie qui touche l’oreille interne et vient perturber l’équilibre, est injustement confondue avec la peur du vide appelée aussi acrophobie. Après un test de ces mêmes personnes sur un rocher facile de quelques mètres, la majorité (écrasante) des volontaires, constatent que leur vertige n’est en fait qu’une peur très marquée du vide doublée d’une forte méfiance envers la chaîne d’assurage, assureur compris.

Notre cerveau possède un système de défense très élaboré qui nous permet de garder à distance les situations inconnues ou identifiées comme dangereuses.

Dans ces circonstances, les émotions qui nous gagnent sont tout à fait naturelles, surtout lorsque l’imaginaire fait son job et qu’il vient se nourrir des pires fantasmes. Suivant les personnes, les signes extérieurs vont du simple sentiment de crainte et peuvent aller jusqu’aux crises de larmes. Qui peut s’imaginer se retrouver subitement pendu dans le vide à plusieurs dizaines de mètres de hauteur sans paniquer ? Dans l’univers professionnel, qui ne s’est jamais retrouvé en stress devant une tâche jugée surdimensionnée ?

Tout d’abord, je salue toutes ces personnes qui ont osé un jour tenter de faire face à leurs peurs, décider de maitriser leur émotions et faire confiance à leurs compagnons de cordée.

Si vous même ou un proche souffrez de cet état, dites vous qu’il est toujours possible de retrouver le chemin de la confiance en soi et à l’autre (l’assureur/collaborateur), vous ne risquerez rien à tenter cette démarche à condition de franchir très graduellement les étapes.

Avec un professionnel de préférence, faites vous assurer dans une voie du type dalle inclinée de faible hauteur et déterminer des points faciles à atteindre à 2 mètres, à 3 mètres… etc que vous marquerez à la craie pour mesurer vos progrès depuis le sol. Une très légère tension sur la corde sera le signal que vous pourrez revenir à tout moment sur le plancher des vaches, un bon état d’esprit et des encouragements seront des marques de confiance qui cimenteront durablement le liens de la cordée.

Lorsque vous aurez survécu à cet essai, remerciez votre assureur.

Vous pouvez répéter ce jeu à l’envie, l’utilisez dans la vie de tous les jours et surtout félicitez-vous d’avoir brillamment vaincu ce « fameux » vertige.

Ça marche !